wix photo_edited.jpg

JULIETTE MEY

MEZZO-SOPRANO

 

BIOGRAPHIE

Juliette Mey étudie au CNSM de Paris après avoir été reçue à l’unanimité du jury au concours d’entrée en février 2021. Elle a débuté sa formation lyrique à la Maîtrise du Conservatoire de Toulouse (dirigée par Mark Opstad), où elle a d’abord suivi les cours de technique vocale de Léa Pasquel avant d’entrer dans la classe de cette dernière au CRR de Montpellier pour un cursus complet de chant jusqu’au DEM, obtenu en 2021. Elle a complété cette formation généraliste, étant admise en 2018 au Pôle Baroque de Toulouse pour un cursus de 3 ans consacré à la musique française, anglaise, allemande et italienne (XVIIe et XVIIIe) avec notamment Salomé Haller, Jérome Corréas et Samuel Crowther. Elle a été sélectionnée en décembre 2020 pour participer aux masterclasses de William Christie avec les Arts Florissants. En juillet 2021 elle a l'opportunité de se perfectionner lors d'un stage avec la grande mezzo Jeanne Piland, maestra de sa professeure Léa Pasquel. 

En octobre 2021 Juliette est lauréate du Concours Jeunes Espoirs Raymond Duffaut d'Avignon, elle gagne 3 prix : le premier prix de sa catégorie "Jeune talent", la prix du meilleur interprète du répertoire Italien, et le prix du public. En novembre 2021 elle est finaliste de l’audition annuelle du CFPL et chante lors du concert de présentation au Studio Bastille. 
 

DSCF5730.jpeg
 
 
 

PRESSE

"Mezzo-soprano française d’une stupéfiante maturité. Elle domine, avec une facilité déconcertante et une conscience stylistique rare le rondo final d’Angelina (La Cenerentola) comme l’air d’Urbain (Les Huguenots). La voix est jolie, parfaitement construite du grave à l’aigu, et la présence rayonnante. Voici une chanteuse que […] malgré son jeune âge, nous n’hésiterions pas à engager immédiatement pour certains rôles!" (12 - 2021)

Opéra Magazine

"Quant à Juliette Mey, son interprétation absolument impeccable de l’air d’Urbain (Les Huguenots) et un rondo final de Cenerentola étourdissant d’aplomb et de virtuosité prouvent, malgré son jeune âge (21 ans), qu’elle est l’une des artistes de la soirée vraiment prête à affronter l’épreuve des représentations scéniques." (30 - 11 - 2021)

Première Loge Opéra

"La mezzo-soprano Juliette Mey rafle trois prix : celui de sa catégorie "Jeunes Talents", le prix de la meilleure interprétation du répertoire italien (décerné par le Consulat Général d’Italie et l’Institut Culturel Italien de Marseille) mais aussi le Prix du Public. La démonstration de ses capacités vocales traverse un choix artistique raffiné et féminin. Sa Cenerentola de Rossini déploie notamment des vocalises maitrisées jusqu’à l’aigu final somptueusement élancé." (11 - 2021)

Olyrix

"Lauréate de trois prix au récent Concours Opéra Jeunes Espoirs Raymond Duffaut en Avignon, la mezzo-soprano Juliette Mey impressionne de nouveau, obtenant même les seuls bravi de la prestigieuse assemblée. Elle montre son enthousiasme sur l’air d’Urbain dans Les Huguenots, dans lequel son chant se nourrit du plaisir théâtral. Sa voix bien émise et au timbre velouté s’appuie des médiums chauds et un vibrato vigoureux. Déjà, elle démontre l’agilité vocale que l’air final de La Cenerentola exalte : d’un air détaché, la bouche très peu ouverte, elle se rit des pyrotechnies rossiniennes qui ravissent son public. Qualité du timbre, technique, musicalité et nuance, présence théâtrale : à seulement 21 ans, voilà une artiste armée pour faire une belle carrière." (12 - 2021)

Olyrix

"Nuit d'étoiles", de Debussy, admirablement chanté par la jeune soprano, membre de la Maîtrise, Juliette Mey, dont la pureté du timbre fait ici merveille. (03 - 2018)

ClassicToulouse

 "Juliette Mey, jeune mezzo-soprano, dont la qualité et la maturité d’interprétation en a surpris et ému plus d’un." (08 - 2020)

L'indépendant

"On rêvait avec toute la grâce du dialogue du Papillon et la fleur de Fauré par Juliette Mey, porté par l'onde du piano de Pauline Magnères." (01 - 09 - 2020)

La Nouvelle République